Nombreuses femmes dans la Grande île sont analphabètes. Face à cela, lassociation Addev Madagascar a décidé de mettre en place en projet pour apprendre à cinquante femmes à lire, à écrire, et pour leur donner un travail décent.

English version avalaible on http://www.booknewsmada.com/initiative-illiterate-women-in-madagascar/

Création d’emplois pour 50 femmes analphabètes

Initiative louable. Une association, fruit d’un partenariat entre citoyens,  entreprises,  Organisations  non-gouvernementales  et gouvernementales,  a décidé de prendre des initiatives pour venir en aide aux femmes analphabètes à Madagascar. Ayant à peine fréquenté l’école primaire, ces femmes sont dans une situation d’extrême précarité. L’association « Agir pour le développement durable et l’économie verte à Madagascar » ou Addev Madagascar, a décidé de former 50 femmes issues de plusieurs quartiers de la Capitale, afin de les apprendre à devenir plus autonome financièrement. Ce projet  est financé, pour une grande partie, à hauteur de 25 000 dollars canadiens, soit 62,5 millions d’Ariary par le Fonds canadien d’initiatives locales (FCIL). 100 emplois devraient être créés dans les six mois à venir.

« Le  projet  soutient  expressément  les  femmes  issues  de  milieu  vulnérable,  avec  un  faible  voire  aucun  niveau scolaire  :  une  majorité  de  ces  bénéficiaires  sont  illettrées.  La  chaîne  de  valeurs  permet  ainsi  à  ces  bénéficiaires d’avoir  une  source  de  revenus  stable  et  un  accompagnement  dans  la  formalisation  de  leur  propre  entreprise  de collecte », a-t-on appris du communiqué de presse..  

C’est  un projet qui  nécessite  divers  appuis  spécifiques  comme  l’apprentissage  à l’alphabétisation assurée  par  Teach  For  Madagascar,  poursuit le communiquéDes formations actives  dans  la  collecte  et  le  tri  des  déchets seront donnés. Une formation en  gestion  entrepreneuriale est également assurée  par le cabinet  d’audit  Tsaratombo.

Le projet  met en place  une chaine  de valeurs  de  collecte  de  déchets. Les  femmes bénéficiaires  collectent   les  déchets  auprès  des  entreprises  membres d’Addev Madagascar,  situées  dans  les  fokontany  d’Ivandry,  Ankorondrano,  Antsahavola, Analakely, Ankadivato  et  Ambanidia.  Ces  entreprises  fournissent  ensuite les déchets  qui  seront  collectés  par  les  femmes bénéficiaires  du  programme  et  qui les  achemineront  vers  l’entreprise  de  recyclage  Ecologik.  Cette  dernière reprendra les déchets, en les achetant au kilogramme.

Partenariat

Le projet est  réalisé  grâce à un  partenariat  entre  l’entreprise  Ecologik  Mada SARLU  et  l’association  Teach  For Madagascar. Une convention a été signée, hier, dans ce cadre, entre Mamy Rakotondraibe,Michaela Pawliczeck, qui sont les président et secrétaire exécutive d’Addev Madagascar, et Mervyn Mobbeeboccus, directeur général d’Ecologik Mada Sarlu. Par  ailleurs,  le  projet  prévoit  également un  volet  de  renforcement  de  capacités  pour  ses  membres  ainsi  que  la société civile.  Cela  consiste  notamment  en  des  documentations,  de  formations  en  ligne et  des  formations  actives concernant  le  traitement  des  déchets  et  le  recyclage afin  de  soutenir  les  initiatives  locales  de  création  et  de développement  de l’emploi  vert  ayant  un  impact  positif  sur  l’environnement, souligne le communiqué.  La  collecte  et  la  transformation d’ordures  étant des filières  encore peu  exploitées  à  Madagascar, Addev Madagascar souhaite explorer  son potentiel économique  et  écologique.  

A propos d’Addev Madagascar   

L’association Addev Madagascar regroupe citoyens, entreprises, organisations  non-gouvernementales  et gouvernementales,  qui  soutiennent  la  transition  de l’économie  classique  vers  une  économie  verte  et  inclusive  à Madagascar.  Elle a été créée en janvier 2016. L’association  se  base  sur  l’initiative  pour  l’emploi  vert (IEVM)  initiée  en  2014  par  le  ministère  de l’Environnement, de l’écologie  et  des forêts (MEEF)  et  le  Programme  des  Nations  Unies  pour  le  développement (PNUD) Madagascar.   Dans  son  objectif  de  soutenir,  à  travers  l’action  de  ses membres,  une  croissance  économique  inclusive,  durable  et soucieuse  de  son impact  sur  l’environnement,  Addev Madagascar  travaille  sur  quatre  importants chantiers: l’adaptation  du  cadre  politique  et  réglementaire  pour  la  transition vers  une  économie  verte  inclusive; la facilitation  et  la  mise  en  place d’initiatives pilotes  et  de  recherches  en  faveur  de  l’émergence  d’une  économie verte;  la mise  à  disposition  de  formation  afin  de  renforcer  les  capacités  et  la promotion, en  général,  de l’économie  verte  des emplois  verts.   

Tiasy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :